François Fillon dénonce un dessin "antisémite" — Caricature d'Emmanuel Macron

Amand Boissieu
Mars 12, 2017

Dans un communiqué, le candidat Les Républicains a dénoncé "la caricature inacceptable" d'Emmanuel Macron, réclamant des "sanctions" internes pour les auteurs de ce dessin "antisémite".

Costume noir et haut de forme, coupe-cigare en forme de faucille communiste, oeil tombant, sans oublier le nez crochu...

Dans un premier temps, le parti LR avait retiré cette caricature de M. Macron, en la remplaçant dans son infographie par une photo du candidat et en l'accompagnant d'un message: "Pour éviter toutes polémiques inutiles, nous retirons notre dernier visuel".

Autour de lui, on pouvait voir ses soutiens de gauche (Gérard Collomb, Jacques Attali, Robert Hue, Bertrand Delanoë) et François Bayrou. On a connu mieux, question mea culpa.

Samedi matin, Bernard Accoyer a présenté des excuses " à ceux qui ont pu être blessés ou choqués ", par cette caricature qui " a pu être mal interprétée ".

Pour Les Républicains, ce sont de simples références au monde bancaire et au communisme. Celui-ci, étant accusé, dans le mythe du complot juif, d'avoir orchestré à la fois le communisme et le capitalisme.

Il n'empêche, le dessin dont certains traits rappellent les codes de l'iconographie antisémite a provoqué l'émoi jusqu'au sommet du parti et chez son candidat à l'élection présidentielle, François Fillon.

Absence de culture historique dans le chef des concepteurs de l'affiche?

"Une caricature inacceptable a été publiée hier sur le compte Twitter des Républicains". Comme les réactions outragées de la fachosphère, criant à la censure et dénonçant un "grand orchestre socialo-sioniste", le démontrent d'ailleurs. Les Républicains ont beau affirmé dans un tweet que leur caricature d'Emmanuel Macron ne visait pas à blesser, l'interprétation faite par de nombreux internautes les a conduit à la retirer.

Other reports by CampDesrEcrues

Discuss This Article

FOLLOW OUR NEWSPAPER