150 macaques d'un parc animalier ont été euthanasiés — Landes

Evrard Martin
Mai 20, 2017

Des macaques de Java, issus du parc animalier de la Pinède des singes de Labenne (Landes) placé en avril 2016 en liquidation judiciaire, auraient été euthanasiés vendredi, une décision dénoncée par la Fondation Brigitte Bardot qui a demandé au préfet du département de suspendre cette "tuerie". A de nombreuses reprises, de "graves dysfonctionnements" avaient été pointés du doigt par les autorités: Evasions répétées d'animaux, une reproduction non-maîtrisée, qui avait porté de 60 à 165 le nombre de macaques en quelques années, mais surtout des mesures de prévention contre le développement de maladies parcellaires. Pendant cette période, des prélèvements ont été pratiqués pour "préciser l'origine et le statut sanitaire des macaques présents qui ne bénéficient d'aucune protection, l'espèce étant abondante dans son pays d'origine".

En janvier, des analyses ont en effet révélé qu'" une très grande majorité des singes " étaient porteurs de " l'herpès virus B (MaHV1) ". "Les singes ne sont pas euthanasiés pour des raisons économiques mais sanitaires, après des tests réalisés par l'Anses [Agence nationale de sécurité sanitaire]", précise Lionel Couture, directeur général des services de la commune de Labenne, contacté par Sud Ouest. Mais les conditions d'hébergement, et même les conditions de détention, étaient exécrables. Depuis, les singes étaient dans le zoo voisin sans être visibles au public.

"L'euthanasie des singes a été mise en œuvre dans le strict respect des règles en vigueur. A l'issue des opérations, l'évacuation sécurisée et le traitement des sous-produits animaux, pour supprimer notamment tout risque viral, ont été immédiatement assurés par le service d'équarrissage, sous le contrôle de l'État", conclut la préfecture.

Vendredi matin, la Fondation Brigitte Bardot a adressé une lettre ouverte au préfet des Landes demandant "la suspension immédiate" de la "scandaleuse tuerie" de "150 macaques".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL