Commémorations du 8-Mai: François Hollande et Emmanuel Macron côte à côte

Claudine Rigal
Mai 16, 2017

"Cette année je voulais qu'Emmanuel Macron puisse être là à côté de moi pour qu'une sorte de flambeau puisse être passé", a affirmé François Hollande en marge des cérémonies du 8-Mai. Une cérémonie pendant laquelle François Hollande a fait preuve de beaucoup de bienveillance envers son successeur pour suivre le protocole. "Ils déposent ensemble la gerbe", a commenté Le Parisien au moment où les deux hommes se sont retrouvés. François Baroin, qui mènera la campagne des législatives, a averti Bruno Le Maire qu'il affronterait un candidat LR dans sa circonscription s'il intègre le gouvernement.

11h57 - François Hollande et Emmanuel Macron ont déposé une gerbe sous l'Arc de Triomphe.

Emmanuel Macron deviendra officiellement dimanche prochain le huitième président de la Ve République.

Il sera vite confronté au défi majeur de sceller une majorité claire aux législatives des 11 et 18 juin.

C'est pour cela que ce lundi matin encore, Jean-Paul Delevoye, président de la commission d'investiture d'En Marche!, a écarté toute possibilité de double étiquette avec un autre parti politique pour les candidats investis aux élections législatives. "Notre position n'a pas varié: si vous souhaitez soutenir le projet présidentiel, vous vous inscrivez au mouvement En Marche!, sur le site En Marche!, vous allez à la préfecture sous l'étiquette En Marche!".

Côté gouvernement, les spéculations sont allées bon train lundi.

Sylvie Goulard, députée européenne très connue à Bruxelles et à Strasbourg a été citée par la presse française comme probable ministre du futur exécutif, certains ont même évoqué son nom au poste de Premier ministre. Il a été son ministre, il lui montre désormais le chemin, celui de la Nation et de sa mémoire au pied de la tombe du Soldat inconnu. Il a également annonçait qu'il démissionnait dès ce lundi de la présidence d'En Marche!. Selon un sondage Kantar Sofres-OnePoint, En Marche! recueillerait entre 24% et 26% des intentions de vote aux législatives, devant Les Républicains (22%), le Front national (21-22%), la France insoumise (13%-15%) et le PS (8-9%).

À droite, Les Républicains sont partagés. "François Hollande l'a dit lui-même, Emmanuel Macron ne m'a pas trahi " Législatives: qui soutiendra le nouveau président de la République?

12h51 - Valérie Pécresse, qui a voté dimanche pour Emmanuel Macron pour faire barrage au Front national, a estimé lundi qu'il avait gagné la présidentielle "sur une certaine forme d'ambiguïté" et qu'il n'avait ni "l'audace suffisante", ni "la fermeté nécessaire". Le président sortant n'a donc pas hésité à voter pour le candidat En Marche dès le premier tour, au détriment du candidat socialiste Benoît Hamon. "Un parti n'arrive pas au pouvoir sans que les citoyens ne l'aient choisi dans une démocratie".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL