À Fatima, le pèlerinage mystique du Pape

Claudine Rigal
Mai 15, 2017

Après Paul VI (1967), Jean-Paul II (1982, 1991 et 2000), Benoît XVI (2010), François effectue la sixième visite pontificale à Fatima.

Le pape François a canonisé samedi deux enfants bergers de Fatima, ville du centre du Portugal où la Vierge Marie serait apparue il y a cent ans. Alors que 70 000 personnes sont rassemblées sur le lieu des apparitions, à la "Cova da Iria " (Fatima) dans l'espoir d'apercevoir la Sainte Vierge, les épais nuages se dispersent et le soleil commence à tournoyer, à changer de couleur, à danser dans le ciel puis à s'approcher progressivement de la terre.

Le sanctuaire des apparitions mariales à Fatima aujourd'hui.

Le pontife argentin a été accueilli à sa descente d'avion par le président de la République Marcelo Rebelo de Sousa, avec lequel il devait avoir une rencontre privée pour cette première visite au Portugal. Les deux hommes s'entretiendront brièvement en tête à tête avant le départ en hélicoptère pour Fatima, dans le centre du pays. Mais pour lui, "ce pèlerinage est spécial, c'est le centenaire et le pape est là pour canoniser les bergers, pour qui je prie tout au long de l'année". Il restera ouvert pour permettre la libre circulation des pèlerins et des curieux.

L'opération "Fatima 2017", lancée mercredi et en cours jusqu'à dimanche à minuit, mobilisera chaque jour 6.000 membres des forces de l'ordre et des services de secours, a indiqué le gouvernement en précisant que le niveau d'alerte sécuritaire restait "modéré".

Le contrôle aux frontières du Portugal a été rétabli pour toute la durée de l'opération.

L'un des principaux problèmes que les autorités vont devoir gérer, c'est la foule. Pour expier des péchés ou remercier la Vierge de l'aide apportée aux fidèles en mal de santé, amour ou argent, de nombreux pèlerins marchent à pied en direction de Fatima pendant plusieurs jours et parcourent à genoux les dernières centaines de mètres menant à la Chapelle des apparitions.

Francisco et Jacinta, âgés respectivement de 9 et 7 ans, ainsi que leur cousine de 10 ans, Lucia, ont affirmé en date du 13 mars 1917 avoir vu la Vierge Marie leur apparaître pour la première fois pendant qu'ils s'occupaient de leurs moutons.

Les dépouilles des trois voyants reposent à l'intérieur de la basilique de Notre-Dame-du-Rosaire de Fatima, qui surplombe l'esplanade du sanctuaire bâti à Cova da Iria.

François, en bon latino, est allé au sanctuaire marial d'Aparecida au Brésil et de Notre-Dame de Guadalupe au Mexique. Un siècle après, avec le terrorisme et " la guerre mondiale en morceaux " - expression chère au pape -, le monde est redevenu peu sûr.

Pedro Pestana, un avocat de 46 ans arrivé à l'aube de Lisbonne, est plus assidu: il vient tous les ans "à la recherche de paix et d'énergie".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL