La FIDH alerte sur les exactions commises par l'armée malienne

Amand Boissieu
Mai 12, 2017

Selon la FIDH, l'armée malienne se livre à de nombreuses exactions sous couvert de lutte antiterroriste, notamment dans la région du centre du Mali.

Arrestations arbitraires, tortures, séquestrations, disparitions...

L'AMDH et la FIDH qui ont recensé, dans ce cadre, de nombreuses violations des droits de l'homme, estiment qu'"il est urgent d'encadrer davantage la réponse militaire afin de mettre fin à ces exactions et de tout mettre en œuvre pour permettre le retour des services publics de base". Dans la lutte contre le terrorisme, si l'armée malienne est pointée du doigt pour des exactions, il faut dire qu'elle-même est souvent la cible d'actes terroristes tout comme les forces onusiennes sur place. C'est après qu'on saura qu'effectivement il y avait des gens qui n'avaient rien à voir avec le terrorisme et le jihadisme. Antoine Rabecq, responsable adjoint du bureau Afrique de la FIDH, tout en précisant que "la question de la lutte contre le terrorisme se confond toujours à celle du respect des droits humains", demande aux autorités maliennes de punir sans tarder les auteurs des exactions que la FIDH dénonce.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL