Le Portugal remporte le concours de l'Eurovision 2017

Evrard Martin
Mai 14, 2017

Comme prévu, Alma a été la 26e et dernière candidate à monter sur la scène du Centre d'exposition international de Kiev pour défendre les chances de la France lors du concours Eurovision de la chanson 2017, qui a lieu ce samedi soir dans la capitale de l'Ukraine. Dès le début des résultats, le Portugal a pris la tête de la compétition.

Il partage le haut du podium des parieurs avec un Italien énergique qui chante accompagné d'un faux gorille, Francesco Gabbani. Après l'annonce de sa victoire, Sobral a renouvelé son interprétation de la chanson Amar Pelos Dois (aimer pour deux), en duo avec sa soeur.

En attendant le célèbre décompte des votes, le spectacle a été ouvert par IMRI, chanteur israélien de 25 ans avec son titre pop au rythme effréné "I Feel Alive" (je me sens vivant).

Quant à la France, elle se classe 12e.

Sa prestation a tranché avec celle, peu avant, de Francesco Gabbani qui a conquis l'Italie avec son entraînant "Occidentali's karma", interprété de sa voix éraillée à côté d'un danseur déguisé en gorille.

Les demi-finales ont déjà offert un moment larmoyant lorsque la candidate de la Macédoine Jana Burceska a reçu en direct une demande en mariage, acceptée sous les applaudissements.

C'est loin d'être la première fois que l'Eurovision, disputé pour la première fois en Suisse en 1956 en pleine Guerre froide, devient chambre d'écho des rivalités nationales. La jeune brune de 28 ans n'a pas tremblé.

Petro Porochenko a malgré tout rappelé que le concours représentait un "événement très important", qui devait offrir au monde un autre visage de son pays meurtri par trois ans d'une guerre qui a fait plus de 10.000 morts.

A l'issue d'un duel Russie-Ukraine très politique l'an dernier, Jamala avait ramené le concours européen dans son pays avec une ballade évoquant les persécutions subies à l'époque soviétique par les Tatars de Crimée.

Quatre civils ont encore été tués samedi à Avdiïvka, l'un des points de tension de la ligne de front près du fief rebelle de Donetsk.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL