Le roi Willem-Alexander, co-pilote sur des vols commerciaux — Pays-Bas

Xavier Trudeau
Mai 19, 2017

Willem-Alexander, le roi des Pays-Bas, est un amoureux d'aviation. Son accession au pouvoir, en 2013, n'a pas changé ses habitudes, rapporte la BBC.

Le roi des Pays-Bas, Willem-Alexander, a une double vie.

Accueillir les passagers au nom de tout l'équipage lui évite de dire son nom, raconte le monarque, qui explique qu'on le reconnaît très rarement casquetté comme un pilote mais que certains passagers ont eu des doutes en entendant sa voix. KLM a posté une photo du roi en uniforme dans un cockpit de Fokker 70 sur son compte Twitter après la parution de l'article. "Avant le 11 septembre, la porte du cockpit était ouverte".

Voler? Willem-Alexander trouve cette activité "simplement fantastique".

" Vous avez un avion, des passagers et un équipage, et ils sont sous votre responsabilité " décrit-il ainsi à De Telegraaf, " vous ne pouvez pas amener vos problèmes avec vous dans les airs". "Vous pouvez complètement vous déconnecter pour un moment et vous concentrer sur autre chose".

Cette révélation faite, Willem-Alexander va-t-il devoir arrêter cette occupation annexe? Il va donc entamer une formation sur les Boeing 737. S'il n'était pas roi, son rêve serait de piloter un Boeing 747.

Willem-Alexander a exercé le métier de pilote de ligne à temps partiel pendant 21 ans, avant de tout raconter au journal "De Telegraaf". "Pour des vols courts", argumente le souverain.

"Tout avion plus gros que celui-ci (le 737) implique de voler la nuit, ce qui m'empêchait de pouvoir rentrer à temps aux Pays-Bas en cas d'urgence", a détaillé le roi.

Le Boeing 737 peut transporter jusqu'à 215 passagers.

Passionné de pilotage, "il volait au moins deux fois par mois sur des Fokker F70 couvrant des courtes distances en Europe du Nord (.) en tant que copilote mais [il] ne révélait jamais sa vraie identité à ses passagers", écrit Big Browser.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL