Les confessions de Karim Benzema — Bleus

Evrard Martin
Mai 17, 2017

Heureusement qu'il y a le Real et la Ligue des champions dans lesquels il s'illustre. Benzema - Griezmann - Mbappé, ça ressemblerait vraiment à une attaque de Champion du Monde.

L'ancien attaquant des Bleus l'affirme, tout est faux. "Je ne veux d'explications de personne, de personne, de personne d'autre à part le sélectionneur". Ce qu'il n'a pas eu jusqu'à présent, selon lui. Je n'attends rien de lui. Il y a un sélectionneur. "Il fait ses choix", a précisé "KB9". On a échangé. On est ensuite restés un peu en contact par messages, poursuit le numéro 9 des Merengues, toujours privé d'équipe de France. "Mais qu'on me le dise en face, dans les yeux".

Dans une interview accordée à L'Equipe, Karim Benzema est revenu sur l'affaire de la sextape.

Pour autant, Benzema n'a pas l'intention de lâcher. "C'est vrai que ce serait plus facile aujourd'hui de dire: j'arrête". "C'est tout simplement parce que je le connais (.) Je l'ai déjà vu trois ou quatre fois".

Au passage, Benzema évoque aussi son image publique et les commentaires politiques de Manuel Valls concernant son éventuelle convocation à l'Euro 2016: "J'ai l'impression qu'on prend mon nom, qu'on le manipule dans tous les sens pour d'autres raisons que le foot et qu'on me fait passer pour quelqu'un que je ne suis pas".

Paroles de Karim. Relativement discret dans les médias français depuis de longs mois, Karim Benzema s'est confié à l'Equipe ce mardi. Et, visiblement, il n'a toujours pas digéré l'attitude de son ancien coéquipier. Et si Valbuena se dit prêt à tourner la page et à rejouer avec Benzema, pour le Madrilène d'adoption, c'est hors de question. C'est mon métier. L'équipe de France ne sera jamais quelque chose de banal pour moi.

Karim Benzema n'avait pas été tendre lors de ses dernières prises de parole sur Mathieu Valbuena, victime d'un chantage à la sextape. Il dit qu'il n'aurait pas porté plainte s'il avait su que j'étais mêlé à cette histoire. Il a pété les plombs ou quoi?

A quelques jours de l'annonce de la liste des Bleus (jeudi) convoqués pour les matches de qualifications pour le Mondial 2018 en juin prochain, pas sûr que ces déclarations jouent en la faveur de l'attaquant du Real Madrid. "Derrière, il n'y aurait pas eu tout ça", s'est-il indigné, avant d'évoquer son hypothétique avenir en équipe de France.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL