Les remerciements de François Hollande au Parti socialiste

Claudine Rigal
Мая 20, 2017

Près de 7,2 millions de téléspectateurs en moyenne ont regardé dimanche matin la passation de pouvoir entre François Hollande et Emmanuel Macron, contre 4,6 millions en 2012 pour l'investiture de M. Hollande qui avait eu lieu un mardi, selon les chiffres de Médiamétrie. Ils ont souri devant les caméras, mais n'ont pas échangé un seul mot avant de s'engouffrer à l'intérieur pour un entretien privé d'une heure.

INVESTITURE Il a officiellement succédé à François Hollande. "Pour être l'homme de son pays, il faut être l'homme de son temps", a dit l'ancien Premier ministre, qui a donné au nouveau président mission d' "apaiser les colères, réparer les blessures, lever les doutes, tracer la route et incarner les espoirs ".

" Présider la France, ce n'est pas seulement encourager et valoriser des territoires qui réussissent, c'est faire l'unité du pays", a-t-il souligné".

Après avoir reçu les insignes de grand-croix de la Légion d'honneur, Emmanuel Macron a prononcé le son premier discours officiel devant les caméras de télévision et environ 300 invités: "Je ne céderai sur rien des engagements pris vis-à-vis des Français". A peine franchies les grilles du palais présidentiel, l'ex-président a traversé la Seine pour se rendre du siège du PS. Avec comme message principal au parti qu'il dirigea durant 11 ans: un appel "à inventer, à imaginer l'avenir", quitte à adopter "des formes nouvelles, d'autres modes d'organisations, des structures différentes d'aujourd'hui".

"Le président a souhaité, comme premier déplacement, se rendre au chevet des soldats blessés au combat, pour défendre notre nation et la liberté dans le monde", a indiqué l'entourage de Emmanuel Macron, avant d'affirmer que cette visite "sans presse, de manière très discrète, témoigne d'une présidence sensible aux symboles et aux gestes forts".

Puis le Grand collier de la Légion d'honneur, l'un des apparats présidentiels, a été présenté à Emmanuel Macron, qui a ensuite signé le procès-verbal d'investiture. Emmanuel Macron est le premier président français à ne pas avoir effectué son service militaire. C'est là que le sortant devait livrer à l'entrant quelques secrets d'Etat, comme les codes de l'arme nucléaire. Mais ce sera aussi l'occasion d'aller apporter son soutien à son ami, le maire PS de la ville, Bernard Combes, candidat dans la 1ère circonscription (Tulle-Ussel) qui fut la sienne pendant dix ans.

Emmanuel Macron a été investi hier officiellement président de la République.

Honneur au drapeau, hymne national, revue des troupes et 21 coups de canon devaient compléter le cérémonial de cette passation de pouvoir.

Au retour, redescendant les Champs-Elysées à bord d'une DS7 Crossback, Emmanuel Macron a rendu hommage au policier Xavier Jugelé, tué le 20 avril, en faisant une halte sur les lieux de son assassinat. En présence du chef d'état-major des armées, il s'est recueilli sous la pluie devant la flamme du soldat inconnu. Emmanuel Macron a tenu à rassurer la mairesse socialiste de Paris, Anne Hidalgo, inquiète du sort des exclus et des laissés pour compte.

Ce lundi 15 mai 2017 dans la matinée déjà, il a nommé Edouard Philippe au poste de Premier ministre.

D'autres rapports

Discuter de cet article