Pour Chelsea Manning, la liberté sera aussi celle d'être femme

Amand Boissieu
Mai 20, 2017

Libérée de prison mercredi, l'ex-informatrice de WikiLeaks Chelsea Manning a publié sur les réseaux sociaux sa photo, révélant ainsi pour la première fois au monde son visage féminin.

Chelsea Manning a été libérée tôt mercredi de la prison de Fort Leavenworth, au Kansas, après y avoir passé sept ans pour avoir fourni des documents confidentiels au site internet WikiLeaks.

Lundi, un porte-parole de l'armée a confirmé que Chelsea Manning sera toujours considérée comme militaire en service, avec le même grade de "private", l'équivalent d'un soldat de deuxième classe.

Le film est "un voyage dans sa quête pour sa survie, sa dignité et sa transition de prisonnier à femme libre", indique le studio dans un communiqué. "Après des années de campagne d'Amnesty International et d'autres organisations, le président Barack Obama a commué la peine de Chelsea Manning avant de quitter ses fonctions en janvier 2017.Cette semaine, Amnesty International a lancé une nouvelle campagne mondiale, Osons le courage, pour saluer les courageux militants et lanceurs d'alerte dans le monde qui se mettent souvent en danger pour lutter contre les violations des droits humains".

En 2010, elle avait fait fuiter plus de 700 000 documents confidentiels ayant trait aux guerres d'Irak et d'Afghanistan, dont plus de 250 000 câbles diplomatiques qui avaient plongé les États-Unis dans l'embarras.

La remise de peine n'efface pas la condamnation elle-même. Son appel en justice pourrait en effet s'éterniser et, d'ici là, l'ancienne analyste du renseignement, aujourd'hui âgée de 29 ans, restera légalement un soldat de l'U.S. Army une fois sortie de prison. A quoi, d'ailleurs, va ressembler cette nouvelle page, qui devrait s'écrire chez une tante de la région de Washington?

Chelsea Manning devrait afficher sa féminité en laissant "pousser ses cheveux", après des années derrières les barreaux de Fort Leavenworth où sa coiffure devait rester sous les cinq centimètres réglementaires, selon Chase Strangio.

"Désormais, la liberté est quelque chose que je vais connaître à nouveau avec mes amis et personnes aimées après presque sept années de barreaux et de ciment, de réclusions à l'isolement, avec mon autonomie et mes soins entravés, notamment ces coupes de cheveux régulièrement imposées", a ajouté Mme Manning. Chelsea Manning a posté, ce jeudi soir, une photo d'elle sur ses comptes Twitter et Instagram.

Elle n'avait dévoilé que des parties de son corps depuis sa libération.

XY Chelsea est coproduit par Laura Poitras, qui semble parfaitement convenir au projet: en 2015, elle réalisait Citizenfour sur Edward Snowden, qui racontait le scandale provoqué par les fuites de l'ancien consultant de la NSA sur les programmes américains de surveillance.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL