Anticor annonce une plainte au parquet de Brest — Affaire Ferrand

Amand Boissieu
Juin 1, 2017

Le parquet de Brest a annoncé jeudi l'ouverture d'une enquête préliminaire sur les activités passées du ministre de la Cohésion des territoires, Richard Ferrand, à la suite d'"éléments complémentaires" publiés par la presse et "susceptibles de mettre en cause". Qu'à cela ne tienne, l'association Anticor, qui lutte contre la corruption, a décidé de porter plainte contre X dans cette affaire.

La plainte déposée mercredi par l'association Anticor, sur le fondement du délit d'abus de confiance, vise "Richard Ferrand, mais également les membres du conseil d'administration des Mutuelles de Bretagne (qu'il dirigeait) ainsi que la bénéficiaire de l'opération, à savoir la compagne de M. Ferrand", Sandrine Doucen, avait détaillé mercredi Jean-Christophe Picard, président d'Anticor.

Le parquet de Brest a finalement décidé d'ouvrir une d'une enquête préliminaire après les révélations sur le ministre de la Cohésion des territoires, Richard Ferrand.

"La question est de savoir si la convention de bail qui liait les Mutuelles de Bretagne à la compagne de M". L'affaire Ferrand a démarré lorsque le Canard Enchaîné a révélé qu'il avait proposé en 2011 au conseil d'administration des Mutuelles de Bretagne, dont il était directeur, de louer des bureaux appartenant à sa compagne via une SCI.

Pour l'avocat, "il ne peut pas ne pas y avoir d'enquête". Le parquet de Brest avait initialement annoncé vendredi dernier ne pas ouvrir d'enquête non plus vendredi dernier.

Au moment où le gouvernement planche sur une loi sur la moralisation de la vie politique, Richard Ferrand, toujours soutenu par l'exécutif, a vigoureusement démenti toute irrégularité et a exclu de démissionner.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL