Cette blague d'Emmanuel Macron ne passe pas du tout

Xavier Trudeau
Juin 3, 2017

En déplacement en Bretagne, Emmanuel Macron s'est rendu au Centre de sauvetage et de surveillance d'Etel (Morbihan).

Captée par les caméras de l'émission "Quotidien" de Yann Barthès, elle survient au cours d'une conversation avec un agent du site. Sur ces images, on peut entendre le chef de l'État répondre à l'un de ses interlocuteurs, qui évoque les "tapouilles et kwassa-kwassa", des embarcations typiques de pêcheurs.

Ces embarcations de fortune sont utilisées par les passeurs pour emmener illégalement des migrants comoriens jusqu'aux côtes de Mayotte dans des conditions précaires. En visite dans le Morbihan jeudi 1er juin, Emmanuel Macron a fait de l'humour au sujet des kwassa-kwassa, qui "pêchent peu", mais "amènent du Comorien".

Une référence aux immigrés comoriens qui utilisent ces embarcations pour quitter leur île, souvent au péril de leur vie. "Je ne vais rien développer sur kwassa ce soir, à part que la blague du président est pourrie et horrible pour ceux qui connaissent ce drame!", a tweeté un utilisateur. "10 000 morts pour un pays qui compte moins d'un million d'habitants", a indiqué une autre internaute.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL