Heures du Mans: la Porsche de tête à l'arrêt

Solenn Plantier
Juin 19, 2017

Ce dimanche après-midi, la Porsche victorieuse venait tout juste de passer la ligne d'arrivée, que sur son profil Twitter, Toyota annonçait son retour: " Vous ne choisissez pas de gagner Le Mans, Le Mans vous choisit.

Un grand nombre de LMP2, bien aidées par leurs 100 chevaux de puissance supplémentaire par rapport à l'an passé, sont à la fête, et même bien plus que ça, car elles peuvent prétendre à la victoire finale toutes catégories confondues, ce qui serait sans précédent au 21e siècle.

Enfin, l'une des voitures de la Jackie Chan DC Racing. Le pilote biennois et ses deux équipiers André Lotterer et Nicholas Tandy ont été contraints à l'abandon dimanche en toute fin de matinée.

Derrière, la Vaillante Rebellion est loin d'avoir fait de la figuration sur le circuit du Mans.

Une Porsche chasse l'autre... Déjà la victoire de 2016 avait été étonnante avec les déboires de Toyota dans le dernier tour; celle de 2017 a été tout aussi épique avec des incidents en pagaille et finalement au nez et à la barbe de l'Oreca 07 Gibson du Jackie Chan DC Racing, le trio Bamber/Hartley/Bernhard a offert une nouveau succès en Sarthe.

C'est donc la Porsche 919 Hybrid #2 de Bernhard/Bamber/Hartley qui s'impose malgré ses problèmes du début qui l'avaient reléguée à la 55 position après 5 heures de course.

Avec le retrait d'Audi, cet décision leur donnait toutes les cartes en main pour enfin s'imposer, à la dix-neuvième tentative.

La Toyota N.9, qui n'avait pas connu de soucis techniques jusque là, se retrouvait en chasse. Au vu des temps respectifs, la jonction en tête pourrait ne s'effectuer que dans la dernière demi-heure de course, laissant le suspense entier.

Le pedigree des pilotes engagés par Toyota ne manquera pas non plus d'être discuté. Mais avec seulement deux tours d'avance sur la Porsche N.2, et une dizaine de secondes perdues au tour, le "rush-hour" de la propriété de l'acteur de film d'action était vouée à l'échec.

Organisateurs et spectateurs espèrent revoir une telle qualité de spectacle et d'incertitude en 2018, alors que Porsche est tenté de se retirer et que Toyota s'interroge.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL