Immatriculations de voitures neuves en hausse de 8,87% en mai — France

Xavier Trudeau
Juin 1, 2017

En avril, le marché automobile français avait rechuté de 6%, ramenant à 2% sa performance depuis le début de l'année.

Sur les cinq premiers mois de 2017, avec 904 352 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves est en hausse de 3,35% en données brutes (104 jours de Janvier à Mai 2017 et 104 jours de Janvier à Mai 2016).

Chez PSA, qui s'arroge 28,3% du marché, les marques Peugeot (+5,9%) et Citroën (+5,7%) ont connu des progressions similaires, la tendance étant tirée à la baisse par les toujours mauvais résultats de DS (-26,6%), marque aux aspirations luxueuses mais en manque de nouveautés commercialisées. Les immatriculations du groupe PSA ont augmenté de 4,32% tandis que celles du groupe Renault ont enregistré une hausse de 12,53% par rapport à mai 2016. Il se vend en France une Dacia pour quatre Renault.

Sur cinq mois, les immatriculations ressortent maintenant en hausse de 3,35%.

Derrière le groupe de Wolfsburg, les prétendants se bousculent, le vainqueur de la mêlée en mai étant Ford avec 4,3% du marché et une hausse des immatriculations de 19,8%. Le constructeur américain est talonné par Fiat-Chrysler (FCA), assis sur 4,12 % de part de marché et fort d'un bond de ses mises à la route de 18,5 % en mai.

Puis viennent Toyota (3,84 % du marché), BMW (3,78 %) et General Motors (GM, 3,72 %), qui est étant en train de céder ses activités européennes, dont la marque Opel, à PSA.

Le marché français des véhicules utilitaires légers neufs (moins de 5,1 tonnes) suit la même avec un total de 36 833 immatriculations ce mois-ci, soit une hausse de 7,44%.

Le constructeur nippon devance Ford d'un dixième de point de marché.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL