Législatives 2017/Agression de Nathalie Kosciusko-Morizet: un homme interpellé

Claudine Rigal
Juin 17, 2017

La candidate aux législatives a été violemment prise à partie tandis qu'elle tractait sur un marché jeudi 15 juin.

Un homme a été interpellé samedi, suite à l'agression jeudi de Nathalie Kosciusko-Morizet, sur un marché du 5ème arrondissement de Paris, alors que la candidate Les Républicains distribuait des tracts dans le cadre de la campagne des élections législatives.

L'homme en question, dont l'identité n'a pas été dévoilée mais dont on connaît l'année de naissance (1962) s'est présenté de lui-même à la police judiciaire de Paris, répondant à la convocation des enquêteurs. D'après Le Point, il est âgé de 55 ans. Le suspect a été placé en garde à vue samedi vers 8 heures 30 "pour des faits de violences volontaires sur personne chargée d'une mission de service public", a-t-il été indiqué.

Selon nos confrères de RTL, il s'agirait du maire sans étiquette de la commune de Champignolles, village de 41 habitants dans le département de l'Eure. Photographié, son visage avait été diffusé dans les médias et le parquet de Paris avait ouvert une enquête immédiatement. L'agresseur avait quant à lui pris la fuite et était parti vers la bouche de métro la plus proche.

Bousculée par un homme, elle a chuté et perdu connaissance pendant plusieurs minutes avant d'être transportée à l'hôpital Cochin, où elle a été gardée en observation jusqu'à vendredi. "Je vais mieux, j'ai besoin encore de quelque temps pour récupérer", a-t-elle déclaré.

Assez faible et fatiguée, l'ancienne ministre est néanmoins sortie de l'hôpital à pied, accompagné de son frère Pierre.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL