Législatives 2017: Volonté de saboter les élections, Wade et Cie accusent et menacent le régime en place

Claudine Rigal
Juin 25, 2017

De sources sûres citées par le quotidien Walfadjiri, Pape Diop, Oumar Sarr, Mamadou Lamine Diallo et les autres ténors de la coalition se sont réunis, hier au siège de Bokk Gis Gis, la formation politique de Pape Diop pour préparer le retour de l'homme providentiel de la Coalition gagnante Wattu Senegaal.

Législatives du 30 juillet: Wade accuse Macky Sall de chercher à saboter les élections: le régime de Macky Sall cherche par tous les moyens à saboter les élections législatives par une série d'actions. Selon eux, Macky Sall et son camp, surpris par la mobilisation des Sénégalais qui se sont inscrits massivement, sont en train de trouver la parade pour saboter les élections.

L'ancien président du Sénégal, Abdoulaye Wade, et ses camarades membres de la coalition gagnante /Wattu Senegaal invitent les sénégalais à faire face au "complot électoral qui se met en place ", dans le cadre des Législatives du 30 juillet prochain.

Premièrement, Me Wade et Cie font remarquer que "les listes électorales provisoires publiées ne contiennent pas des données exigées par la loi électorale, notamment la filiation et le domicile de l'électeur ".

Deuxièmement, ils relèvent que "les numéros d'identification nationale de 12 chiffres qui figurent sur les listes provisoires sont faux, ceux-ci doivent comporter treize chiffres ".

En troisième lieu, les animateurs de la "Coalition gagnante/Wattu Senegaal " pointent "le parrainage à coup de centaines de millions, d'une trentaine de listes de candidats pour créer et entretenir la confusion ".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL