Le chef de la diplomatie de Bahreïn en Turquie — Crise du Golfe

Claudine Rigal
Juin 12, 2017

Le mois de ramadan, sacré pour les musulmans qui sont appelés à jeûner toute la journée, se terminera autour du 25 juin avec la célébration de l'Aïd el-Fitr.

Le président a fait cette déclaration lors d'une réunion à huis clos avec le ministre bahreïnien des Affaires étrangères, le cheikh Khaled Bin Ahmed Al-Khalifa, à Istanbul, aurait indiqué le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, selon un média turc.

Plus tôt cette semaine, accusant le Qatar de soutenir le terrorisme, l'Arabie saoudite, Bahreïn, les Émirats arabes unis et l'Égypte ont rompu leurs liens diplomatiques avec le Qatar et lui ont imposé des sanctions.

" Nous percevons les dangers qui pèsent sur les pays du Golfe persique comme présentant une menace pour nous également".

"La Turquie va poursuivre son action constructive visant à résoudre ce problème".

Le président turc a souligné que son pays continuerait à aider le Qatar même si, a-t-il dit, cela peut "gêner certains que nous soutenions nos frère et soeurs du Qatar (.), leur exportions de la nourriture, des médicaments, etc.". Le président turc Recep Tayyip Erdogan a critiqué la décision d'isoler l'Emirat, et le Parlement a approuvé la mise en oeuvre d'un accord datant de 2014.

Le chef de l'Etat a ratifié une loi adoptée par les parlementaires à Ankara mercredi prévoyant de déployer des troupes dans une base turque au Qatar, un geste considéré comme un soutien au régime de Doha.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL