Le gouvernement pourrait assouplir la réglementation — Pesticides

Claudine Rigal
Juin 26, 2017

Selon RMC, qui s'est procuré un document de travail qui aurait été à l'ordre du jour de la réunion interministérielle du 21 juin dernier, le gouvernement étudie un assouplissement de l'interdiction de certains pesticides.

Une loi française plus sévère qu'ailleurs.

L'assemblée nationale les avait pourtant interdits l'an passé accusés de décimer les colonies d'abeilles. Exemple: à l'article 21 de ce document, on peut lire que l'interdiction des néonicotinoïdes "va plus loin que ce qui est prévu par la réglementation européenne". Elle devait rentrer en vigueur à partir de 2018, toutefois des dérogations restent possibles jusqu'en 2020.

La semaine dernière, le gouvernement d'Edouard Philippe a annoncé son intention d'arrêter de "surtransposer" les directives européennes dans le droit français afin de renforcer l'attractivité de la place de Paris, notamment dans le cadre du Brexit. Selon ce même texte, l'Etat pense qu'il y a également "surtransposition" dans le cas des épandages aériens de pesticides, également interdits d'usage sauf en cas d'urgence.

Comme le souligne nos confrères, une remise en cause de cette interdiction serait en contradiction avec les engagements d'Emmanuel Macron -qui avait souhaité pendant sa campagne maintenir l'interdiction- et de Nicolas Hulot -qui avait lancé une pétition pour les faire interdire. Comme le rappelle BFMTV, cette trame de projet de loi irait à l'encontre des engagements pris par le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, qui ne semble pas enclin à faire arrière. Sauf que. Dixit le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert, le sujet n'était pas encore tranché.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL