Le PS ne votera pas la confiance au gouvernement

Amand Boissieu
Juin 25, 2017

En trois heures de huis clos, le Parti socialiste a tout de même réussi à se mettre d'accord sur un texte minimal: le parti se place dans l'opposition, même s'il n'appelle pas explicitement à voter contre le gouvernement d'Édouard Philippe. Selon une journaliste du Figaro, les discussions étaient compliquées.

In fine, la réponse est tombée dans la soirée: le PS ne votera pas la confiance au gouvernement d'Édouard Philippe. "[.] Mais notre attachement à la République n'était pas un blanc-seing au projet défendu par Emmanuel Macron", peut-on lire dans cette résolution. Reste une inconnue: le sort des députés qui voteraient la confiance; le PS n'a pas décidé si cela valait exclusion ou pas.

Le conseil national du PS, réuni samedi après-midi à Paris, devrait affirmer clairement l'appartenance du parti à l'opposition à la majorité présidentielle, a affirmé le premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis, en arrivant à la réunion du "parlement" du parti. "Je sais que le président du groupe Olivier Faure fait ce travail de discussion, d'échange sur le fait d'avoir une position commune, et donc nous verrons à ce moment-là", a-t-il temporisé. "La position officielle du PS doit être le contre", lors du vote de confiance, a-t-il dit à l'AFP.

Proches de Manuel Valls, David Habib et Olivier Dussopt veulent notamment voter pour la confiance, tout comme Guillaume Garot, un proche de Ségolène Royal.

Faudra-t-il les exclure du groupe s'ils contreviennent à la décision du parti? "(.) La question, c'est comment on fait pour (.) que nous ayons un fonctionnement plus collégial, et faire en sorte qu'au terme des débats nous puissions prendre des décisions, et ensuite à chacun de s'autodiscipliner", a-t-il répondu. (.) N'attendez pas de miracle. Cependant, les socialistes souhaitent associer à cette démarche, outre ses militants, des personnes extérieures au parti.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL