Les Etats-Unis renforcent les sanctions contre la Russie — Ukraine

Claudine Rigal
Juin 21, 2017

Les 28 pays de l'UE doivent par ailleurs reconduire dans les semaines à venir leurs lourdes sanctions économiques contre la Russie, touchant notamment des banques, entreprises pétrolières et de défense, décrétées à l'été 2014 en réaction au soutien présumé de Moscou à l'offensive de rebelles séparatistes dans l'est de l'Ukraine.

Le vice-président américain Mike Pence doit recevoir mardi à Washington le président ukrainien Petro Poroshenko qui rencontrera aussi brièvement Donald Trump.

Les nouvelles sanctions visent 38 individus et entités en Ukraine ainsi que deux responsables gouvernementaux russes et une douzaine d'individus et organisations opérant en Crimée.

"Les désignations vont maintenir la pression sur la Russie pour trouver une solution diplomatique", a expliqué le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin.

Son ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a ainsi épinglé l'"obsession russophobe" des Etats-Unis.

"Les sanctions américaines contre la Russie liées à la situation dans l'est de l'Ukraine vont rester en place jusqu'à ce que la Russie honore ses obligations des accords de Minsk", a indiqué le Trésor américain.

L'Union européenne a reconduit lundi pour un an des sanctions décidées après l'annexion de la Crimée par la Russie en mars 2014, qui interdisent notamment les investissements dans la péninsule et les importations vers l'Union de ses produits.

Parmi les individus placés sur la liste noire américaine, qui bloque leurs éventuels avoirs aux États-Unis et interdit toute relation commerciale avec eux, figurent une vingtaine d'Ukrainiens séparatistes. Ils ont des postes de responsabilité en Crimée et dans les deux républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk.

"Ainsi le directeur des services pénitentiaires de la " République de Crimée " et son procureur, mais aussi le ministre de l'Intérieur de la " République de Lougansk", ainsi que son ministre de la Sécurité sont désignés. Les investissements restent interdits: les citoyens et les entreprises européens ne peuvent pas acheter d'immobilier en Crimée, y financer des entreprises ou y élaborer des services du même genre.

Deux organisations paramilitaires et leurs dirigeants, dont PMC Wagner, qui recrute des soldats pour aller combattre avec les séparatistes en Ukraine, et Wolf Holding de Security Structures, qui forme aux arts martiaux et techniques militaires, sont également sanctionnées.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL