Les gendarmes d'Indre-et-Loire l'accompagnent au bac — Nouzilly

Amand Boissieu
Juin 20, 2017

Les gendarmes du Peloton Motorisé de Monnaie qui l'ont contrôlé à 125 km/h au lieu des 80km/h autorisés ne lui font pas de cadeau! Le 8 juin dernier, un jeune est arrêté par des gendarmes en excès de vitesse. La militaire qui procédait à la verbalisation a décidé de le déposer, devant son centre d'examen, en véhicule de service. Il roulait à 125km/h au lieu de 80 km/h sur le commune de Nouzilly. Son permis lui a donc été retiré sauf qu'il a précisé aux gendarmes qu'il n'avait plus de moyen de locomotion pour se rendre au centre d'examen.

Elle conclut en publiant la lettre des parents du bachelier saluant "la gentillesse " et "l'humanité " du gendarme verbalisateur: "Il est rare de recevoir un courrier de remerciement après un retrait de permis ", relèvent les gendarmes.

Le jeune homme explique alors qu'il se rendait aux épreuves du baccalauréat.

Et les parents de conclure: "Sans présumer du résultat définitif du bac, xx [le nom a été gommé] a pu passer sereinement les épreuves". Cette personne a pris une décision qui prouve son humanité et objectivité.

Au final, on ignore pour l'instant si le jeune homme a réussi son épreuve ou non.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL