Mohammed, réfugié syrien, victime de l'enfer des flammes — Incendie de Londres

Amand Boissieu
Juin 26, 2017

"58 personnes dont on nous a dit qu'elles se trouvaient dans la tour Grenfell cette nuit là [du 13 au 14 juin] sont portées disparues et donc je dois présumer avec tristesse qu'elles sont mortes", a fait savoir Stuart Cundy, un haut responsable de la police londonienne le 17 juin, dans des propos rapportés par l'AFP.

Sept ressortissants Marocains seraient parmi les victimes décédées dans l'incendie qui a ravagé de la tour de Grenfell à Londres, a annoncé un communiqué le ministère marocain des Affaires étrangères.Les représentants diplomatiques et consulaires sur place procéderont dès ce samedi, en coordination avec les autorités britanniques, aux identifications de rigueur, ajoute la même source.

Le police a ajouté que le nombre de victimes présumées mortes était encore susceptible de changer.

ROYAUME-UNI L'incendie est désormais totalement éteint. Selon le service de santé public NHS, 19 personnes étaient toujours hospitalisées samedi, dont 10 dans un état critique.

Dans un éditorial cinglant, le quotidien The Guardian comparait ce faux pas à celui de George W. Bush lors de la tempête Katrina. Selon les médias britanniques, 70 autres personnes manqueraient à l'appel. Et une veillée aux bougies s'est tenue près de la tour calcinée. - Première victime nommée - Pour le moment, seule une victime a été nommée. 'Unis dans notre tristesse, nous sommes tout autant déterminés, sans crainte ni faveur, à aider à reconstruire les vies de tous ceux qui ont été si affreusement affectés par la blessure et la perte'.

"Theresa May quitte l'église de Saint Clement alors que des manifestants en colère s'en prennent à sa voiture".

Le ministre de la Cohésion des Territoires, Richard Ferrand, a proposé samedi l'aide de la France pour participer à "l'expertise de l'identification des causes de l'incendie et des facteurs de propagation" de la Grenfell Tower. Et une veillée aux bougies s'est tenue près de la tour calcinée.

Elle a tenté de se rattraper vendredi en allant voir des blessés à l'hôpital.

La Première ministre avait été critiquée pour ne pas être allée à la rencontre des habitants jeudi quand elle s'était rendue sur les lieux de l'incendie.

Elle a également annoncé le déblocage de cinq millions de livres (environ 5,7 millions d'euros) pour les survivants, et promis un relogement pour tous les sinistrés dans les trois semaines.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL