Novembre, l'ultimatum fixé par Laporte — XV de France

Amand Boissieu
Juin 26, 2017

De passage à l'émission "Stade 2" dimanche, le président de la fédération de rugby Bernard Laporte a épinglé le comportement de certains joueurs en équipe de France, et notamment des Rochelais, Atonio, Gourdon, Boughanmi et Rattez.

Bernard Laporte a estimé que la France devait gagner au moins trois de ses quatre prochaines confrontations lors de la tournée de Novembre. C'était unanime. J'étais en France et tous les gens me le disaient. Il y a eu des problèmes lors du départ de la tournée. Un autre était en vacances en Suisse avec sa compagne.

Temps de crise pour l'équipe de France de rugby à XV. Il avait pris l'avion pour l'Afrique du Sud afin de s'adresser aux joueurs juste avant le deuxième match, le 18 juin à Durban, s'attirant une remarque cinglante de Guy Novès: "ce n'est pas un simple discours qui transforme un individu". "Si c'était la solution, ce serait facile". "Je discuterai avec le staff à leur retour, tranquillement, a-t-il dit". Je voudrais qu'ils prennent leurs responsabilités. Il y a un an, j'avais encore un survêtement (ndlr: comme entraîneur de Toulon). Il y a des choix qu'ils font que moi je n'aurais pas faits. "Je suis un ancien sélectionneur, a poursuivi le président de la FFR". On ne peut plus voir une équipe de France qui ne gagne pas, ce n'est pas possible. Automatiquement, tôt ou tard, il faudra faire quelque chose, c'est une évidence. Au programme, les Bleues recevront l'Afrique du Sud, le Japon, et la Nouvelle-Zélande à deux reprises.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL