À Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet battue par son adversaire macroniste — Résultats Législatives

Amand Boissieu
Juin 20, 2017

Du nouveau dans l'affaire de l'agression de Nathalie Kosciusko-Morizet. (.) Vincent Debraize ne reconnaît pas le contact physique.

L'avocat a aussi expliqué que son client n'a jamais tenté de fuir: selon lui, il aurait simplement voulu partir pour ne pas "se faire casser la figure", en ayant vu trois hommes "menaçants" s'approcher de lui. Âgé de 55 ans, cet élu sans étiquette et cadre supérieur dans le secteur privé pourrait donc devoir pourrait donc devoir répondre de voies de fait sur la personne de Nathalie Kosciusko-Morizet. En effet, l'homme avait eu une altercation jeudi dernier qui avait provoqué la chute et l'évanouissement de l'ancienne ministre sur un marché de Paris où elle était en campagne électorale.

Champignolles, situé à 35 km à l'ouest d'Evreux, ne compte en effet qu'une quarantaine d'habitants. "J'ai besoin encore de quelque temps pour récupérer", avait-elle déclaré à sa sortie de l'hôpital, vendredi à la mi-journée. Le soir, il a dit à des collègues qu'il devait remonter sur Paris parce qu'il était convoqué à la police. L'épisode violent est intervenu jeudi quand NKM, en ballottage défavorable face au candidat de la République en marche Gilles Le Gendre, distribuait des tracts sur le marché de la place Maubert dans le Ve arrondissement. En 2012, dans ce bastion historique de la droite qui regroupe une partie des 5e, 6e et 7e arrondissements de la capitale, François Fillon avait manqué de peu l'élection dès le premier tour, avec 48,62% des voix. Députée depuis 2002, l'ancienne ministre a été battue au second tour des élections législatives à Paris ce dimanche 18 juin. Une réaction à chaud suite à un écho que faisait Le Point le 8 juin sur le fait que Dati aurait prié le président de la République et son entourage pour qu'un candidat LREM soit désigné dans le secteur de NKM.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL