Portugal : au moins 57 morts dans un gigantesque incendie de forêt

Claudine Rigal
Juin 19, 2017

Le feu a causé 57 morts et fait 59 blessés d'après le dernier bilan. "C'est sans doute la plus grande tragédie que nous ayons connue ces dernières années sur le front des incendies de forêt", a déclaré, ému, le Premier ministre portugais Antonio Costa, qui s'est rendu au siège de la Protection civile près de Lisbonne. Deuil national Le gouvernement a décrété trois jours de deuil national.

Le gigantesque feu de forêt qui ravage depuis samedi la région montagneuse de Leiria, dans le centre du Portugal, est le plus meurtrier de l'histoire du pays.

Le feu s'est déclaré samedi peu avant 15h locales (16h, heure française) dans la commune de Pedrogao Grande. Devant quelques maisons abandonnées, partiellement endommagées, une voiture calcinée repose au bord d'une route secondaire.

Le responsable du ministère de l'Intérieur, Jorge Gomes, a déclaré que 16 personnes sont mortes dans leurs voitures sur une route entre les villes de Figueiro dos Vinhos et Castanheira de Pera et trois personnes sont mortes d'inhalation de fumée à Figueiro dos Vinhos. "J'ai cru que je n'allais pas m'en sortir", a témoigné à la télévision portugaise Maria de Fatima Nunes, l'une des rescapées du drame. Certaines victimes ont été découvertes chez elles, dans des zones isolées.

"Je connaissais plusieurs des victimes. On avait déjà eu des incendies dans la région, mais jamais de morts", a témoigné à l'AFP Isabel Ferreira, 62 ans, qui réside dans un village des alentours.

La police judiciaire a "réussi à déterminer qu'un orage sec est à l'origine de l'incendie", écartant la piste criminelle après avoir trouvé l'arbre qui a été frappé par la foudre.

Près de 300 véhicules sont sur place et deux Canadairs ont été envoyés dans la matinée en renfort par l'Espagne, tandis que "des renforts français [trois avions] sont sur le point d'arriver ", a précisé le secrétaire d'État à l'Intérieur.

Le président français Emmanuel Macron et le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, ont fait part sur Twitter de leur solidarité avec les Portugais.

Les pompiers n'ont pas pu empêcher que des habitations partent en fumée.

Le Portugal a connu samedi une forte canicule, avec des températures dépassant les 40 degrés dans plusieurs régions, qui s'est prolongée dimanche. C'est le bilan terrifiant (établi à 21h30 hier) de l'incendie qui s'est déclaré, samedi vers 14h, à Pedrogao Grande, petite ville de 4000 habitants située dans le centre du Portugal, à 200km au nord de Lisbonne.

En 2016, le pays a été durement touché par des incendies qui ont dévasté plus de 100 000 hectares. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL