Sept Français sur dix souhaitent la démission de Ferrand, d'après un sondage

Claudine Rigal
Juin 1, 2017

"Il faut sortir de ce silence", a-t-il insisté.

L'eurodéputé EELV Yannick Jadot, allié du candidat PS Benoît Hamon lors de la présidentielle, a estimé le maintien de M. Ferrand au gouvernement 'injustifiable' d'un point de vue 'éthique'.

Le tout nouveau Ministre de la cohésion territoriale, Richard Ferrand, se retrouve en 3e position des personnalités les plus citées sur le web, atteignant près de 23 000 mentions, score doublé en 24 heures.

'Le 23 décembre 2010, un compromis de vente est signé (.) (par) Richard Ferrand en son nom propre', dit Alain Castel dans Le Parisien. Alors que son ancienne adjointe lui a succédé à la tête de l'organisme lorsqu'il a été élu député du Finistère en 2012, Richard Ferrand est devenu chargé de mission, rémunéré 1250 euros par mois de 2012 à 2017.

Ces accusations s'ajoutent à celles portées contre le ministre de la Cohésion des territoires, Richard Ferrand, proche de M. Macron et secrétaire général du parti La République en marche (REM).

"Député socialiste, il a déposé une proposition de loi favorisant les intérêts du monde mutualiste alors qu'il était toujours rémunéré par celui-ci. M. Ferrand a surement des explications à donner, le gouvernement a surement un accompagnement à apporter", plaide François Baroin, chef de file LR pour les législatives.

"Le principal opposant à la réforme de la loi Macron sur les notaires c'était Sébastien Huyghe, notaire de son état, je ne lui en fait pas reproche".

Ils sonnent pourtant politiquement faux car, à tort ou à raison, la moralisation de la vie publique a été érigée par la nouvelle équipe comme un symbole de renouveau, une façon de rompre avec le monde d'avant, dans le prolongement du " dégagisme " qui a marqué toute la séquence électorale. La centriste est visée avec 18 autres députés européens de tous bords par une enquête préliminaire pour des soupçons d'emplois fictifs de collaborateurs au Parlement européen, suite à des révélations d'une député FN.

Un avis que ne partage pas Jean-Luc Mélenchon: " Moi, ça m'arrange qu'il reste cloué sur sa croix.

Sans compter qu'étant lui-même mis en examen pour diffamation, les détracteurs de François Bayrou ont rapidement relevé les propos d'Edouard Philippe au 20 h de France 2 mardi soir: "Un ministre qui serait mis en examen devrait démissionner, il n'y a aucune ambiguïté là-dessus".

Et cette affaire immobilière pourrait faire l'objet d'une saisie de la justice: l'association Front républicain d'intervention contre la corruption (FRICC) a annoncé mardi son intention de déposer une plainte auprès du procureur de Brest pour délit d'entrave aux fonctions de commissaire aux comptes, en se référant au Code du commerce.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL