Soupçons d'emplois fictifs en Corse: l'ex-député Giacobbi en garde à vue

Amand Boissieu
Juin 26, 2017

Joseph Castelli, actuel sénateur de Haute-Corse, qui avait succédé à Paul Giacobbi à la tête du département, sera également entendu mardi 27 juin. Celles-ci doivent s'expliquer sur des soupçons d'emplois fictifs, à l'époque où l'ancien député de la Haute-Corse dirigeait le Conseil Exécutif de la Collectivité territoriale de Corse.

Paul Giacobbi et cinq autres personnes ont été placées en garde à vue ce lundi à Ajaccio.

Cette opération est réalisée sous la houlette d'un juge d'instruction dépendant du pôle économique et financier de Bastia.

M. Giacobbi, 60 ans, a déjà été condamné à trois ans de prison ferme et cinq ans d'inégibilité en janvier dans une autre affaire, pour détournement de fonds publics. Tous ont fait appel de leur condamnation.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL