Tchad: Déby menace de retirer ses troupes des opérations en Afrique

Claudine Rigal
Juin 25, 2017

Le Tchad est devenu un exemple de cohabitation pacifique entre les confessions religieuses, a déclaré le président Idriss Déby Itno, recevant ce dimanche au palais présidentiel les vœux des oulémas religieux du pays et de plusieurs personnalités de la République, à l'occasion de la fête du ramadan, (Aïd Al Fitir Al Mubarak).M. Idriss Déby, tout en réjouissant des mots aimables adressés à son égard par les Oulémas tchadiens, a exhorté les chefs de toutes les congrégations à poursuivre la cohabitation religieuse et a toujours favoriser le dialogue entre tous les fils du Tchad. "Si rien n'est fait, si ca continue, le Tchad sera dans l'obligation de se retirer" des opérations extérieures sur le continent, a expliqué le président dans un entretien à RFI, TV5 Monde, et le quotidien Le Monde.

"Nous n'avons pas du tout été soutenu sur le plan financier, économique".

Idriss Déby a rappelé que l'armée tchadienne était engagée au Mali, au Cameroun, au Nigeria et au Niger et qu'elle devait en outre contrôler sa frontière septentrionale avec la Libye.

"Tout cela coûte est excessivement cher".

En février à Bamako, les chefs d'Etat du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad), avaient annoncé la création d'une force militaire conjointe visant à enrayer l'expansion des groupes jihadistes dans la région.

"Nous sommes arrivés au bout de nos limites", a-t-il déploré.

"Nous traversons un moment difficile", reconnait Idriss Déby, assurant, toutefois que, le gouvernement est en train de fournir d'efforts pour faire face à la crise économique et financière.

Une résolution saluant le déploiement de cette force a été adoptée mercredi au Conseil de Sécurité des Nations Unies.

"Le Tchad, après une longue période d'instabilité politique, est aujourd'hui en paix et aide ses voisins et l'Afrique à lutter contre le terrorisme", déclare le président du CSAI. Si la situation devrait continuer, le Tchad ne serait pas en mesure de garder autant de soldats à l'extérieur de son territoire.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL