Trois parents de djihadistes mis en examen

Amand Boissieu
Juin 26, 2017

La justice les soupçonne d'avoir pioché dans les caisses de l'association Syrie Prévention Familles pour envoyer des fonds à leurs enfants.

Trois parents de présumés djihadistes ont été mis en examen ce week-end en France puis placés sous contrôle judiciaire, rapporte le Journal du dimanche (JDD).

Dreuz a besoin de votre soutien financier.

Selon l'hebdomadaire français, ces parents sont poursuivis pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, financement du terrorisme et abus de biens sociaux en relation avec une entreprise terroriste".

Ils avaient été placés en garde à vue il y a quelques jours dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte fin 2016.

La présidente de l'association a envoyé de l'argent à sa fille, une convertie partie en 2013 en Syrie à l'âge de 16 ans, et l'autre couple a envoyé "plusieurs milliers d'euros" à leur fils et leur fille qui ont rejoint la zone de combats à l'été 2014.

Jointe par le JDD, Valérie de Boisrolin, qui reconnaît les transferts mais nie avoir ponctionné la trésorerie de l'association à hauteur de 50 000 euros a annoncé son intention de démissionner de la présidence de l'association pour montrer sa "bonne foi".

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

"Le problème, c'est que ces associations ne servent pas à ça" a expliqué une source proche du dossier à l'AFP. Selon l'enquête des policiers de l'Office central pour la répression de la grande délinquance financière, ces virements sont de l'ordre de 13 000 euros pour Anne et Raymond Duong.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL