La négociation commencera le 16 août — ALENA

Claudine Rigal
Juillet 20, 2017

Dans un document envoyé aux représentants en prévision de l'ouverture de la renégociation le mois prochain de l'Accord de libre-échange nord-américain (Alena) conclu en 1994 avec le Mexique et le Canada, le représentant au Commerce Robert Lighthizer a précisé le projet de l'administration Trump: réduire le déficit commercial en améliorant l'accès des produits américains sur les marchés canadien et mexicain.

"Si l'administration suit cette voie, en particulier avec le Mexique, il y a une chance que l'ensemble de l'ALENA se désintègre", a-t-il déclaré en entrevue à CBC.

Avec le Canada, les États-Unis disent avoir "des problèmes" sur les produits laitiers, le vin et les céréales notamment.

Les objectifs des négociations vont aussi comprendre un chapitre sur l'économie numérique et s'intéresser au volet social et environnemental de l'accord, qui sont pour l'instant traités en annexe.

L'USTR a indiqué que le gouvernement américain avait déjà lancé des consultations publiques, recevant "12.000 réponses" et entendu "140 témoins". Dans un texte de dix-sept pages envoyé lundi au Congrès, Robert Lighthizer, son représentant américain au commerce, détaille les mesures qu'il entend imposer à ses interlocuteurs dans le cadre de la renégociation à venir. "Trop d'Américains ont souffert de la fermeture des usines, de l'exportation des emplois et des promesses politiques non-tenues".

Au cours de sa campagne électorale, le président Donald Trump avait multiplié les attaques contre le Mexique et contre l'Aléna, qu'il avait qualifié de "pire accord" de l'histoire et qu'il avait menacé de quitter purement et simplement.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL