Les Émirats arabes unis à l'origine de la cyberattaque contre le Qatar ?

Claudine Rigal
Juillet 17, 2017

L'incident avait provoqué une rupture diplomatique entre le Qatar et l'Arabie saoudite, le Bahrein, les Emirats et l'Egypte. Ces plateformes ont affiché de fausses déclarations attribuées à l'émir qatari, cheikh Tamin ben Hamad Khalifa Al-Thani, dans lesquelles il faisait l'éloge du Hamas et de l'Iran, ennemi juré des pays du Golfe. Ces déclarations ont été publiées le 24 mai sur QNA, l'agence de presse officielle du Qatar.

Le quotidien écrit que les experts du renseignement américain, après avoir analysé les informations, ont confirmé que des membres haut placés du gouvernement émirati avaient discuté le 23 mai du plan de la cyberattaque et de sa réalisation. Les agences de renseignements américains n'ont cependant pas encore déterminé si les Émirats ont lancé l'attaque eux-mêmes ou s'ils l'ont sous-traitée.

L'ambassadeur des Emirats à Washington dément en tout cas que son pays ait été à l'initiative du piratage en question. "Les Émirats arabes unis n'ont joué aucun rôle dans la cyberattaque mentionnée dans cet article", a déclaré le diplomate sur le compte Twitter de l'ambassade émirati aux États-Unis. Avant d'ajouter que " ce qui est vrai est le comportement du Qatar, le financement et le soutien d'extrémistes que ce soit les Talibans ou le Hamas ou Kadhafi. En juin dernier, la chaîne de télévision américaine CNN affirmait que des hackers russes étaient à l'origine du piratage. Information que la Russie a formellement démentie.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL