L'Iran et Total vont signer un gros accord gazier

Xavier Trudeau
Juillet 2, 2017

Dans le cadre du consortium qu'il dirige Total va signer lundi un accord de 4,8 milliards de dollars pour développer, un important champ gazier. Il s'agit de la première compagnie occidentale du secteur à revenir en Iran, annonce le ministère du Pétrole iranien, dimanche 2 juillet. Après les accords d'exploration signés à coût de 100 millions de dollars (plus de 50 milliards Fcfa) avec le Sénégal pour 3000 mètres de profondeur dans une zone inexplorée du pays, Patrick Pouyané a gagné le gros lot avec l'accord de 4,8 milliards de dollars (près de 3000 milliards Fcfa) qu'il va signer lundi avec l'Iran pour le développement d'un important champ gazier.

La signature de lundi interviendra donc en dépit de la position hostile de Washington et du vote récent par le Sénat américain de nouvelles sanctions contre l'Iran. Prudent, Patrick Pouyanné avait en février déclaré qu'il attendait pour connaître la politique de l'administration du président américain Donald Trump vis-à-vis de l'Iran.

Total détiendra 50,1% des parts du consortium qui exploitera le champ gazier, suivi du groupe China national petroleum corporation (CNPCI) avec qui il va travailler, 30% et de l'Iranien Petropars (19,9%). Mais cet accord n'avait jamais été finalisé. Un accord qui a été annulé début 2013 car la compagnie chinoise n'avait pas honoré ses engagements.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL