Tour de France: Bardet prend la défense de Froome face aux sifflets

Solenn Plantier
Juillet 17, 2017

Romain Bardet a déploré lundi les quelques huées qui ont accompagné dimanche le porteur du maillot jaune, le Britannique Chris Froome, dans la 15e étape empruntant les routes d'Auvergne jusqu'au Puy-en-Velay. L'écart le plus serré de l'histoire du tour. "Je crois que c'est eux qui vont attaquer, essayer de prendre le plus de temps avant le contre-la-montre de Marseille".

Le Français peut-il tenir bon et dominer ses deux rivaux pour la victoire finale? "C'était attendu et je savais que chaque étape, chaque seconde, allaient compter", a-t-il ajouté. Pour le reste, Froome semble avoir envoyé un message: il faudra faire plus pour le faire trébucher. " J'ai pensé que peut-être je ne pourrai pas rentrer". Dans la ligne de mire: les étapes à venir dans les Alpes où il est encore possible de faire la différence. Le Britannique devance toujours l'Italien Fabio Aru (Astana) de 18 secondes ainsi que le Français Romain Bardet (AG2R La Mondiale) de 23 secondes.

Après l'arrivée, dimanche, Froome s'était gardé de polémiquer. J'ai ouï dire que Froome s'était fait invectiver parfois. Heureusement donc "que mes coéquipiers ont répondu à la pression et que j'ai eu les jambes pour remonter dans le groupe de tête au sommet. Il y a encore beaucoup de route et j'espère qu'on s'en mordra pas les doigts à Paris", a-t-il encore dit. Une course qui est finalement loin d'être finie.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL