Un de ses amis évoque son "problème avec l'argent" — François Fillon

Claudine Rigal
Juillet 17, 2017

Pour ce proche de l'ancien Premier ministre, le problème central de François Fillon est son rapport à l'argent.

Dans les colonnes de Marianne, Jean de Boishue, ex-secrétaire d'État chargé de l'Enseignement supérieur dans le gouvernement Juppé, en 1995, revient sur cette défaite, mais aussi sur le rapport de François Fillon à l'argent. Jean de Boishue est un ami de quarante ans de François Fillon, qu'il rencontrait dans la salle des pas perdus de l'Assemblée nationale en 1976.

François Fillon continuerait toujours à tenter de découvrir les origines du Penelopegate.

Pour rappel, la campagne de F. Fillon était plein de rebondissements. A cela, se rajoutaient les costumes de plusieurs milliers d'euros, offerts par un ami, et des soupçons de conflits d'intérêts avec sa société de consulting, 2F Conseil. D'après Marianne, il lui aurait envoyé des messages du genre: "Je pense à toi, résiste".

Pour Jean de Boishue, François Fillon ne peut donc s'en prendre qu'à lui-même après sa mise en examen pour "détournement de fonds publics, complicité et recel de détournement de fonds publics, complicité et recel d'abus de biens sociaux", dans l'affaire des emplois présumés fictifs de son épouse et ses enfants. Selon lui, l'ancien candidat de la droite à la présidentielle "réconciliait cette droite éparpillée entre les gaullistes, les centristes, l'extrême droite, cette France profonde qui bossait et n'avait pas le droit à la parole".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL