Une cyberattaque massive pourrait coûter plus de 50 milliards de dollars

Xavier Trudeau
Juillet 17, 2017

Le déficit d'assurance pourrait atteindre 45 milliards d'USD dans le scénario des services informatiques cloud - ce qui signifie que moins d'un cinquième (17 %) des pertes économiques est donc couvert par une assurance. Des conséquences économiques comparables, voire supérieures, à celles de catastrophes naturelles. Après l'attaque en mai du logiciel de racket WannaCry qui a contaminé plus de 200.000 ordinateurs dans 150 pays, en juin, c'est le logciel Petya, qui a touché plusieurs dizaines de grandes entreprises. Les dégâts se chiffrent déjà en centaines de millions d'euros.

Pour Inga Beale, CEO de Lloyd's, le rapport publié ce lundi permet de prendre conscience de l'ampleur des dommages potentiels d'une attaque cyber pour l'économie mondiale. Et elles pourraient coûter très cher.

Selon l'étude, les pertes économiques pourraient aller de 4,6 milliards à 53 milliards de dollars (de 4 à 46 mds EUR) ce qui inclue le manque à gagner des entreprises en raison de l'interruption de leurs activités et les réparations des systèmes informatiques.

Les assureurs cherchent à estimer leur exposition à d'éventuelles pertes liées à des cyberattaques car, comme le révèle l'étude, en dépit de l'essor de la demande en cyberassurance, les montants couverts restent largement insuffisants. Dans le second, des attaques ciblant le système d'exploitation d'ordinateurs utilisés par un grande nombre d'entreprises à travers le monde pouvant provoquer une perte de 28,7 milliards de dollars. Il s'agit là d'une moyenne.

Le Lloyd's a travaillé avec Cyence pour collecter des données à l'échelle de l'internet afin de modéliser le risque cyber et évaluer les impacts de ces scénarios sur les plans financiers, économiques et assurantiel. "Du fait de la difficulté à quantifier précisément les pertes informatiques, ce chiffre pourrait atteindre 121 milliards de dollars ou se limiter à 15 milliards", précisent toutefois le Lloyd's et Cyence.

"Tout comme certaines des pires catastrophes naturelles, les incidents cyber sont susceptibles d'avoir de graves répercussions sur les entreprises et les économies", s'alarme Inga Beale, patron du Lloyd's, cité dans le communiqué. Le team de Lloyd's spécialisé dans ce type d'affaires et risques estime le marché global de la couverture des risques relatifs à la cyber-sécurité entre 3 et 3,5 milliards de dollars.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL