Vers une augmentation record en 2018 — Tabac

Evrard Martin
Juillet 4, 2017

Mise en ligne ce week-end par le site spécialisé Hospimedia, la feuille de route de la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, propose une augmentation "ciblée" du montant de la prime d'activité ainsi qu'une "première étape" de l'amélioration du congé maternité engagées dès 2018. De quoi rapidement atteindre le seuil symbolique des dix euros. "La lutte contre le tabagisme, qui constitue la première cause évitable de mortalité, sera intensifiée à la fois en augmentant rapidement et fortement, dès 2018, le prix du tabac et en finançant des actions de prévention, de sevrage et de recherche appliquée", écrit-elle dans cette lettre faisant office de feuille de route. Après avoir défendu son projet de rendre onze vaccins obligatoires, la ministre de la Santé souhaite visiblement faire du tabac son ennemi numéro 1; si elle ne précise pas les chiffres qu'elle a en tête, de précédentes déclarations peuvent mettre sur la piste. Elle n'avait en revanche pas évoqué de calendrier.

C'était l'une des promesses d'Emmanuel Macron.

Une telle mesure représenterait une hausse de moitié pour le consommateur, le prix du paquet évoluant actuellement à 6,5 euros ou légèrement plus.

Evidemment, l'hypothèse d'une hausse aussi conséquente n'enthousiasme pas vraiment les industriels et les buralistes. "Même s'il n'y a pas de tabou en ce qui concerne d'éventuelles augmentations des prix du tabac, celles-ci doivent se faire de manière raisonnable afin de ne pas faire exploser encore plus le marché parallèle", a commenté Benoît Bas, directeur des relations extérieures de Japan Tobacco International (JTI).

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL