Deux suspects identifiés — Attentat de Barcelone

Claudine Rigal
Août 19, 2017

Revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique, l'attaque a fait au moins 14 morts et des centaines de blessés de 24 nationalités différentes.

Après l'attaque à la fourgonnette de l'après-midi, cinq terroristes ont été tués sur la promenade de la station touristique de Cambrils (Tarragone) par les Mossos de Escuadra, la police catalane, alors qu'ils s'apprêtaient à commettre un second attentat massif à Tarragone. Un policier et six civils ont été blessés, dont une femme qui est décédée vendredi matin selon la protection civile. Les deux hommes, un Espagnol et un Marocain, seraient liés à l'attentat survenu sur l'avenue de de la Rambla. Les deux hommes ont été interpellés séparément, le premier au sud et l'autre au nord de la Catalogne. Il pourrait s'agir du conducteur de la camionnette qui a renversé des dizaines de personnes à Barcelone et s'est enfui en courant. "Les Ramblas appartiendront de nouveau à tout le monde", a déclaré le roi Felipe VI dans un message du Palais royal.

Camille, une jeune habitante de Bastia, se promenait avec ses amis sur Les Ramblas au moment où la camionnette a foncé dans la foule: "Tout le monde se baladait, tout le monde était content. Et d'un seul coup j'ai vu une grosse camionnette, j'ai entendu un énorme crissement de pneus". Les corps jonchaient le sol sur son passage.

"Nous pouvons confirmer qu'il y a 13 morts et plus de 50 blessés", a écrit Joaquin Forn sur tweeter.

Un numéro d'urgence a été mis en place pour les ressortissants français sur place, à Barcelone.

Des témoins de l'attaque de Barcelone ont décrit l'horreur sur les Ramblas.

Le Drian, qui a exprimé sa "profonde émotion", a ajouté qu'il se rendra dans la journée à Barcelone "afin de rendre visite aux victimes françaises de cet acte lâche et d'assurer du soutien de la France le peuple et les autorités espagnols".

"Les auteurs de l'attaque de Barcelone sont des soldats de l'État islamique qui ont mené à bien une opération contre un pays de la coalition", a diffusé Daech sur ses réseaux sociaux.

L'Espagne a déployé plusieurs centaines de militaires en Irak pour participer à la formation des forces locales mais il ne s'agit pas de troupes combattantes.

"Le terrorisme peut nous faire subir des heures douloureuses et terriblement tristes (.) mais il ne nous vaincra jamais", a déclaré la chancelière Angela Merkel à la presse à Berlin, où une attaque au camion-bélier a fait 12 morts en décembre dernier.

"Ce sont des assassins, rien de plus que des criminels qui ne nous terroriseront pas". C'est ce qu'ont scandé ce vendredi des milliers de personnes rassemblées sur la principale place de Barcelone, après un double attentat qui a ensanglanté l'Espagne.

Plus de 230 terroristes djihadistes présumés ont été arrêtés en Espagne depuis début 2015.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL