Hillary Clinton traite Donald Trump de "sale type"

Claudine Rigal
Août 24, 2017

C'était incroyablement gênant. Je sentais littéralement son souffle dans mon cou, écrit-elle.

C'est sans doute un des livres les plus attendus de la rentrée littéraire aux Etats-Unis: What Happened ("Ce qu'il s'est passé"), dans lequel Hillary Clinton raconte son expérience de candidate à la présidence américaine défaite par Donald Trump.

Dans ce passage, Hillary Clinton raconte une scène fameuse de la campagne, lors du deuxième débat présidentiel télévisé, en octobre 2016 à Saint-Louis. "Nous étions sur un petite scène, et il me suivait où que j'aille, il me fixait des yeux, il grimaçait".

"Chair de poule". "J'en avais la chair de poule", poursuit-elle, avant de décrire les sentiments qui lui traversèrent alors l'esprit. "J'aurais voulu pouvoir appuyer sur "pause", et demander à tous les téléspectateurs: que feriez-vous à ma place?" Un président qu'elle n'hésite pas à qualifier de "sale type" (comprendre, presque répugnant), utilisant le mot anglais "creep" selon un extrait diffusé mercredi en exclusivité par la chaîne MSNBC. Resteriez-vous calme, souriante, comme s'il ne mordait pas constamment sur votre espace? Ou bien vous retourneriez-vous pour le regarder droit dans les yeux et lui dire, haut et fort: "Reculez, sale type, éloignez-vous de moi. J'ai échoué. Et j'aurai à vivre avec cela toute ma vie", affirme-t-elle avant de pointer de nouveau la campagne de désinformation et les piratages d'origine russe dont elle a été victime durant la campagne.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL