Le ministre annonce un numéro vert et de nouvelles analyses — Oeufs contaminés

Evrard Martin
Août 12, 2017

Fin de semaine dernière, le toxicologue Jan Tytgat, de l'université de Louvain (KUL), avait appelé l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) à publier les résultats des échantillons analysés dans le cadre de la crise sur les oeufs contaminés au Fipronil.

Le 2 juin 2017, l'AFSCA a reçu la première notification issue d'une entreprise belge informant du fait que via ses propres analyses, il existait un problème potentiel avec le fipronil. Un rapport circonstancié sera remis à Denis Ducarme (MR) sur la gestion de la question ce mardi à 14h. Elle a eu de fortes répercussions en Allemagne où des millions d'œufs provenant des Pays-Bas ont été rappelés et détruits. Au total, donc, six fermes sont toujours bloquées. Les entreprises bloquées en Belgique ont toutes recouru aux services de la société de désinfection néerlandaise ChickFriend, précise-t-il dans un communiqué. Toutefois, l'exploitant a fait usage de son droit à la contrexpertise et la deuxième analyse sur ce deuxième échantillonnage a révélé un taux de 0,92 mg/kg montrant un dépassement du seuil de sécurité européen.

Ces oeufs, bloqués le 18 juillet dernier, ne devraient pas avoir atteint le consommateur, selon l'Afsca.

"L'Allemagne avait haussé le ton vendredi soir". J'attends des autorités compétentes qu'elles élucident (ce dossier) rapidement et minutieusement.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL