Risque plus grand qu'il y a 10 ans — Corée du Nord

Claudine Rigal
Août 14, 2017

"S'il prononce encore une menace ouverte ou s'il fait quoi que ce soit en visant Guam ou un autre site sur le territoire des États-Unis ou de leurs alliés, il le regrettera vraiment et rapidement", a indiqué M.Trump lors d'une conférence de presse.

Ce déploiement a débuté à Shimane, Hiroshima et Kochi, dans l'ouest du Japon, a détaillé la chaîne de télévision publique japonaise NHK, précisant qu'il devait aussi avoir lieu à Ehime. Ce tir serait "un avertissement crucial aux Etats-Unis", selon KCNA.

En 2009, une fusée nord-coréenne avait survolé le territoire japonais sans incident et sans tentative pour l'abattre.

McMaster a soutenu que le pays n'était "pas plus près de la guerre qu'une semaine auparavant, mais tout de même plus près qu'il y a une dizaine d'années", ajoutant que l'administration Trump est prête à faire face militairement à la Corée du Nord si nécessaire. Mais Washington, Séoul et Tokyo avaient estimé qu'il s'agissait en fait de l'essai d'un missile balistique intercontinental à vocation militaire.

Cela fait des mois que Donald Trump, le président américain, et Kim Jong-Un, le dictateur nord-coréen, s'affrontent via déclarations interposées.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL