Washington demande au District kurde d'Irak le report du référendum

Claudine Rigal
Août 13, 2017

Les Etats-Unis ont demandé aux autorités régionales kurdes d'Irak de repousser leur référendum sur l'indépendance prévu le 25 septembre, mais le calendrier est maintenu, a précisé samedi un proche conseiller du président du Kurdistan irakien.

"La date est maintenue, le 25 septembre, aucun changement", a déclaré Hoshiyar Zebari, proche conseiller de Barzani.

Le référendum, prévu pour le 25 septembre, est non contraignant, et prévoit uniquement de sonder l'opinion des populations des trois provinces de l'Administration régionale kurde d'Irak, qui sont Erbil, Sulaymaniya et Dohuk, et d'autres régions disputées, sur la sécession de l'Irak.

Le communiqué a ajouté qu'en réponse à Washington qui "considère que le report serait plus approprié ", Massoud Barzani s'est interrogé sur "les alternatives et les garanties susceptibles de déterminer le futur de la population et de la région en cas d'ajournement du référendum ". Mais l'indépendance est un rêve pour la plupart de ses habitants.

La région autonome est confrontée à un marasme économique lié notamment à la chute des prix du pétrole, sa principale ressource. Les combattants kurdes sont aussi directement engagés dans la lutte conter Daech.

Les dirigeants irakiens à Bagdad dénoncent ces démarches comme contraires à la Constitution.

Parmi les cinq millions de Kurdes irakiens, les avis divergent aussi sur l'opportunité du référendum et plusieurs initiatives ont vu le jour pour réclamer un report de cette consultation.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL