20 des 26 provinces touchées par l'épidémie de choléra — RDC

Evrard Martin
Septembre 12, 2017

Face à l'ampleur inédite de l'épidémie de choléra en RD Congo, dont la propagation s'accélère, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé samedi avoir enclenché un plan d'urgence pour venir en soutien du gouvernement.

La maladie touche déjà plusieurs villes de l'est, de l'ouest et du nord.

"Le risque de propagation demeure encore très élevé vers la région du Grand Kasaï (centre) où les conditions sanitaires et sécuritaires dégradées accroissent encore la vulnérabilité face à cette épidémie", a indiqué l'OMS dans son communiqué publié ce samedi à Kinshasa.

En quoi cette épidémie est-elle différente des autres?

L'OMS chiffre à 528 le nombre de victimes et attire l'attention sur la situation dans la province du Grand Kasai où les violences ont fait des centaines de milliers de déplacés et dont la situation pourrait s'envenimer avec les dégâts causés par la maladie.

"Cependant, il est essentiel que l'assainissement des milieux, l'hygiène individuelle et collective soient mis en pratique et que l'eau potable soit accessible aux populations les plus exposées au risque de contamination du choléra", a déclaré Allarangar Yokouidé, chef de l'OMS en RDC. Ce plan a été validé lors de la réunion du comité national de coordination spécialement consacrée à la réponse à l'épidémie du choléra tenue le vendredi 8 septembre 2017.

L'approvisionnement en produits pharmaceutiques (kits choléra) est un enjeu crucial, y compris les coûts opérationnels de transport de ces intrants vers les zones les plus touchées.

Suite à la gravité de la situation, l'OMS s'est engagée à donner une contribution financière immédiate de 400.000 dollars pour le déploiement des équipes techniques dans les zones prioritaires afin de soutenir les autorités congolaises dans la lutte contre l'épidémie.

Affichage de messages de prévention anti-choléra dans le quartier de Pakadjuma à Kinshasa, en RDC, en 2016.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL