4 régions marocaines sortent du lot — Croissance

Xavier Trudeau
Septembre 20, 2017

Deux régions ont participé à la création de 48,2% de la richesse nationale au titre de l'année 2015, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP).

Les deux régions de Casablanca-Settat et de Rabat-Salé-Kénitra ont créé près de la moitié de la richesse nationale (48,2% du PIB en valeur), avec 32,2% et 16% respectivement.

Selon le HCP, "5 régions ont généré 40,4% du PIB: la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima avec 10,1%, de Fès-Meknès avec 9%, de Marrakech-Safi avec 8,9%, de Souss-Massa avec 6,5% et de Béni Mellal-Khénifra avec 5,8%".

En outre, les comptes régionaux de 2015 font ressortir aussi des inégalités dans les taux de croissance du PIB en volume entre les régions.

Ainsi, quatre régions ont enregistré des taux d'accroissement du PIB largement supérieurs à la moyenne nationale (4,5%), a relevé la note précisant qu'il s'agit des régions de Dakhla-Oued-Ed Dahab (16,5%), de Laâyoune-Saguia al Hamra (10,2%), de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (7,9%) et de Casablanca-Settat (7%). "Il s'agit des régions de Dakhla-Oued-Ed Dahab (74254 dhs), de Casablanca-Settat (45846 dhs), de Laayoune-Saguia al Hamra (40154 dhs), de Rabat-Salé-Kénitra (34271 dhs) et de Guelmim-Oued Noun (30102 dhs)".

Elle devance Tanger-Tétouan-Al Hoceima (0,8 point) et Rabat-Salé-Kénitra (0,4 point).

L'économie marocaine a enregistré, en 2015, un produit intérieur brut (PIB) de 967,5 milliards de dirhams (MMDH) en volume et de 988,02 MMDH aux prix courants, soit une croissance de 4,5% et une augmentation en valeur de 6,8% par rapport à 2014. Dans ce sens, le HCP estime que "les disparités du PIB entre les régions se sont accentuées".

Dans les autres régions, le PIB par habitant s'est situé entre 15.494 DH, enregistré dans la région de Drâa-Tafilalet et 27.669 DH dans la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

Au niveau national, le PIB par habitant s'est élevé à 28953 dhs en 2015.

La dispersion du PIB par habitant est en augmentation. L'écart absolu moyen est passé de 2530 DH en 2014 à 2905 DH en 2015. L'écart absolu moyen est passé de 9.582 DH en 2014 à 11.019 DH en 2015. Cinq régions ont mieux fait que cette moyenne nationale, à leur tête Dakhla-Oued-Ed Dahab (74.254 DH). Concernant le secteur tertiaire, la participation des régions Casablanca-Settat, Rabat-Salé-Kénitra et Tanger-Tétouan-Al Hoceima a atteint 59,3%. Suivent Tanger-Tétouan-Al Hoceima (11,7%), Fès-Meknès (11,3%), Marrakech-Safi (11,1%) et Souss-Massa (7,1%).

Le reste des régions ont contribué pour 18,6% des DCFM, avec des apports compris entre 0,7% pour la région de Dakhla-Oued-Ed Dahab et 6,8% pour la région de l'Oriental. "L'écart absolu moyen est passé de 2.530 DH en 2014 à 2.905 DH en 2015", conclut le HCP.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL