Attention aux mails d'arnaque — Disparition de Maëlys

Claudine Rigal
Septembre 17, 2017

Mais heureusement pour la famille de la victime de la petite Maëlys, disparue dans la nuit du 26 au 27 août à Pont-de-Beauvoisin (Isère) et les recherches en cours, la tentative d'escroquerie est grossière. "Mon adresse a dû être récupérée soit via le groupe Facebook de recherche auquel je fais partie, soit via le site internet de la cagnotte pour aider la famille, où je suis allé", a confié le Lyonnais au Dauphiné Libéré samedi.

Voici ce qui se trouvait dans ce mail, retranscrit sans correction orthographique: "Mon prénom est Yveline, je suis la mère a Maëlys (la petite fille disparue) J'ai vue votre message dans les commentaires et je tiens vraiment a vous remerciez pour votre encouragement". Thierry Leggio affirme avoir récemment reçu un email de la part d'une certaine "Yveline Moreau". Entre les fautes et les maladresses, un autre détail à tout de suite démontré la De plus, l'arnaqueur (ou arnaqueuse) insiste assez lourdement: "nous avons grand besoin d'avoir des moyens pour élargir la recherche dans toute la France".

Thierry Leggio a contacté les gendarmes suite aux indications de son fils Stéphane et prévenu les réseaux sociaux.

"Des arnaques, j'en reçois beaucoup mais là, ça m'a choqué", souffle le destinataire du mail.

La (vraie) famille de Maëlys a été informée des dangers que représentent Internet et les réseaux sociaux, par l'intermédiaire de son avocat.

Pour l'instant, on ne sait pas s'il a été identifié par les gendarmes, ni s'il a été interpellé.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL