Christophe Castaner défend sur RTL la sortie d'Emmanuel Macron — "Fainéants"

Claudine Rigal
Septembre 14, 2017

Emmanuel Macrons s'est envolé pour Saint-Martin afin de rencontrer la population sinistrée après le passage de l'ouragan Irma, les syndicats ont décidé de battre le pavé pour la première grande mobilisation de ce quinquennat alors que Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, joue les pompiers de service après la polémique déclenchée par le Président sur les "fainéants".

Invité à commenter, sur RTL, les efforts demandés aux Français par Emmanuel Macron (réduction du nombre d'emplois aidés, réduction du montant des APL, augmentation du prix du diesel), Christophe Castaner a tenté de défendre la politique de l'exécutif en arguant que celle-ci avait pour principal objectif de ne pas augmenter les impôts.

"Traditionnellement, le premier geste de tout gouvernement est de faire une loi de finance rectificative en juillet et d'augmenter les impôts. On a fait le choix inverse", explique le secrétaire d'État, avant de poursuivre: "L'autre solution, c'était d'augmenter les impôts". On a fait le choix de baisser la dépense publique de 4,5 milliards. "Dès le 1er janvier, les Français verront, et les travailleurs en particulier, une augmentation de leur feuille d'impôts". Repris en fin d'interview sur cette inversion, le porte-parole a remercié son interlocuteur de l'avoir corrigé. "Quand vous avez le référendum de Maastricht rejeté et qu'on s'assoit dessus (.) c'est de la fainéantise intellectuelle", a-t-il estimé.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL