De dangereuses physalies s'échouent sur des plages — Finistère

Evrard Martin
Septembre 19, 2017

À première vue, elles ressemblent à de simples méduses échouées sur des plages. Les physalies, plus communément appelées "galére portugaise", font partie de la famille des "siphonophores", appartenant au zooplancton. Si elles préfèrent l'eau chaude des zones tropicales, il n'est pas rare que les courants les transportent vers des eaux plus froides. Des physalies s'échouent depuis plusieurs jours sur les plages du Finistère, rapporte France 3. D'abord sur les plages de Saint-Laurent et de port de Mazou à Porspoder. Dimanche, d'autres se sont échouées dans la baie des Trépassés.

Malgré de belles couleurs roses ou bleues, les physalies présentent un véritable danger pour l'Homme.

Brûlures, perte de connaissance voire arrêt cardiaque.

En cas de contact avec l'animal, la mousse à raser ou du sable sec sont recommandés pour décoller les tentacules de la peau en grattant avec un carton rigide ou une carte de crédit par exemple.

Dominique Barthélémy, conservateur en charge du milieu vivant à Océanopolis, les classe parmi les animaux les plus urticains et les plus vénimeux de la famille des planctons. Des employés communaux s'occupent de les ramasser et quelques marées devraient suffire à en venir à bout. Elles constituent donc un risque pour les marcheurs, les baigneurs et les pratiquants de sports de glisse.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL