"Ecoutes" de Bettencourt : les cinq journalistes relaxés, l'ex-majordome "pas pénalement responsable"

Pierre Vaugeois
Septembre 21, 2017

La publication dans la presse avait eu pour effet de mettre sur la place publique les premiers éléments de ce qui allait devenir "l'affaire Bettencourt".

La femme la plus riche du monde, héritière de L'Oréal, est décédée. Les six prévenus avaient été relaxés en première instance.

Liliane Bettencourt, aujourd'hui âgée de 94 ans et placée sous tutelle, n'avait pas fait appel de la décision du tribunal correctionnel et n'était donc pas représentée au procès.

Il était jugé pour avoir enregistré à l'insu de sa patronne des conversations privées entre 2009 et 2010 dans son hôtel particulier de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine). "Ma mère est partie paisiblement", écrit sa fille, Françoise Bettencourt Meyers dans un communiqué.

Ces "écoutes" pirates, qui révélaient notamment la santé déclinante de la vieille dame, avaient servi à condamner l'entourage de l'héritière de L'Oréal pour "abus de faiblesse", en particulier le photographe François-Marie Banier.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL