Femmes et étrangers victimes de discrimination — Accès au crédit

Xavier Trudeau
Septembre 21, 2017

"Ce test démontre l'existence de pratiques discriminatoires à la fois dans l'accès au prêt immobilier en lien avec l'origine des clients-demandeurs mais aussi dans l'accès au crédit à la création d'entreprise en lien avec l'origine ou le sexe des clients", a déclaré Jacques Toubon dans un communiqué. Jacques Toubon précise avoir été associé à cette enquête. Pour l'occasion, 90 tests ont été conduits par l'association de lutte contre les discriminations ISM-Corum, dans 63 établissements de Villeurbanne et de l'agglomération lyonnaise, réparties dans douze banques bien connues des Français (Crédit agricole Centre-Est, Caisse d'Epargne, LCL, Société générale, Banque Postale, Crédit Mutuel, HSBC, Crédit Foncier, Crédit Coopératif, BNP Paribas, CSC, Banque Populaire Loire et Lyonnais).

Pour l'obtention d'un prêt immobilier, le test a mis en évidence que "l'homme supposé comme sans origine migratoire" était reçu plus longtemps, obtenait plus de conseils et d'informations et bénéficiait d'une offre plus attractive que le client "supposé comme d'origine subsaharienne". Le Défenseur des droits propose une série de mesures aux agences bancaires pour faire évoluer les pratiques, telles que renforcer la formation des personnes exerçant les métiers de la banque, y compris le personnel d'accueil, rappeler l'interdiction des discriminations ou sensibiliser le grand public.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL