"Forte désapprobation" des puissances émergentes des Brics — Corée du Nord

Xavier Trudeau
Septembre 7, 2017

Premièrement, les pays des BRICS "ont prouvé de nouveau leur approche unifiée", qu'ils sont "en effet une entente souple de puissances indépendantes en plein essor", et qu'ils sont organisés comme "un réseau de soutien mutuel, et engagés à soutenir leur développement mutuel au sein du système international".

A cette fin, les BRICS devraient s'assurer de devenir "le principal forum des pays en développement pour discuter de la coopération Sud-Sud et du développement inclusif", ainsi que "le premier forum sur les marchés émergents pour discuter de la réorganisation du système monétaire international" au cours de la prochaine décennie, a indiqué M. Gupta.

Le 9e sommet des BRICS, organisé par la Chine à Xiamen, est une "manifestation extrêmement impressionnante" du potentiel à venir des cinq économies émergentes du groupe, à savoir le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud, a indiqué Sourabh Gupta, analyste politique de l'Institute for China-America Studies, dans une interview accordée mardi à Xinhua.

"Le sommet de Xiamen a atteint un succès sans précédent, en particulier grâce à sa déclaration, qui est considérée comme une feuille de route pour la coopération entre tous les Etats", a déclaré Ali el-Hefni, ancien ministre égyptien des Affaires étrangères et ancien ambassadeur en Chine.

"Il ne fait aucun doute que la participation de M. Sissi et les entretiens qu'il a tenus en marge du sommet lui ont permis d'exposer la vision et les recommandations de l'Egypte en vue de renforcer les partenariats futurs entre l'Egypte, les BRICS et les pays en développement dans le cadre de la coopération Sud-Sud", a commenté M. Hefni. "Cela reflète l'appréciation que se témoignent les deux pays", a pour sa part souligné Ahmed Qandil, expert des affaires asiatiques et responsable du programme d'études énergétiques au Centre Al-Ahram pour les études politiques et stratégiques du Caire. Les deux pays ont signé des accords de coopération dans les domaines des finances, des infrastructures et de l'exploitation minière. Les relations entre les deux pays sont stables et dynamiques, et les peuples guinéen et chinois ont grandement bénéficié de leur coopération.

"La Guinée et les autres pays africains sont les bienvenus pour participer à l'initiative 'la Ceinture et la Route' afin de bénéficier aux peuples chinois et africains", a ajouté M. Xi.

M. Condé a également souligné que la Guinée voulait coopérer davantage avec la Chine.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL