Irma: la réponse cinglante d'Edouard Philippe aux critiques de l'opposition

Claudine Rigal
Septembre 11, 2017

À Saint-Martin, l'heure est au soulagement lundi 11 septembre avec la reprise du pont aérien et du pont maritime pour évacuer les plus vulnérables dans un sens et acheminer du fret et des vivres dans l'autre.

Sur le plan médical et sanitaire, le gouvernement a annoncé le déploiement d'un centre de soins sous tente de " grande-capacité", l'arrivée de plusieurs médecins libéraux, ainsi que le départ depuis Toulon du Tonnerre, un bâtiment de projection et de commandement qui pourra prendre en charge davantage de patients que l'hôpital de Saint-Martin. Le Premier ministre a fait un point ce lundi après-midi sur la situation, au cours d'une conférence de presse. Selon Édouard Philippe, 18 écoles sur 21 sont à reconstruire.

"L'objectif est d'assurer la reprise des cours dans des conditions normales à la rentrée des vacances de la Toussaint", a-t-il plaidé en annonçant que "des tentes gonflables et climatisées de très grande capacité vont être très vite déployées". "Ceux qui s'improvisent experts en gestion de crise pour faire naître des polémiques inutiles ne rendent service ni aux populations locales, ni à ceux qui essaient de leur porter secours ". "Une cinquantaine de groupes électrogènes de grande capacité sont en route", a-t-il précisé.

Après l'apocalypse, le gouvernement, qui organisait la première réunion à Matignon d'un comité interministériel, veut désormais s'atteler à la reconstruction de ces deux territoires dévastés par la force de l'un des ouragans les plus puissants.

"S'agissant des télécommunications, les câbles sous-marins n'ont pas souffert".

"Le réseau mobile et le réseau fixe sont terriblement dégradés", a constaté Édouard Philippe, pour qui "la priorité d'action est de rétablir le réseau mobile en installant des sites (antennes, ndlr) provisoires accompagnés de générateurs". Les habitants peuvent se ravitailler dans la limite de 20 litres par semaine.

Un processus qui sera mené, a-t-il promis, de façon "cohérente" et "durable".

"Au-delà des polémiques auxquelles un certain nombre de gens sont abonnés - j'ai parfois le sentiment qu'alléchés par la souffrance, ils bondissent sur l'opportunité d'une polémique politicienne -, ce qui va se jouer, c'est l'expression d'une très grande solidarité à destination de nos concitoyens, qui pour beaucoup d'entre eux ont tout perdu", a déclaré le premier ministre lors d'un déplacement dans les Deux-Sèvres.

"Un nouveau comité interministériel doit se tenir lundi 18 septembre".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL